Il est vivant! Qui? Jésus Alléluia! Soldats Seychellois célèbrent Pâques à Diego Suarez

 

C’est avec cet esprit que nos soldats Seychellois ont célébré la résurrection du Christ à Diego Suarez à Madagascar lors d’un exercice militaire avec les autres forces de la région, telles que France, Madagascar, Île Maurice et les Comores. Nous avons vécu notre Triduum Pascal en mer et sur terre avec les Tazar (forces spéciales).

Les soirs après le repas, nous avions regardé un film soit sur la vie de Jésus soit un autre tiré de l’Ancien Testament. Ce visionnement était toujours suivi d’un dialogue basé sur ce qu’on venait de voir, ce qui nous a le plus frappé ou inspiré. Un partage très enrichissant!

Le dimanche Pâques, pour valoriser notre foi, tout en se rappelant de la promesse de notre baptême, nous sommes allés à la messe à la cathédrale de Diego. Une chose est certaine, nos hommes  n’ont pas laissé leur foi dans un tiroir à Mahé, mais le vivent dans leur quotidien, toujours se rappeler des paroles du Christ : « L’homme ne vit pas seulement du pain mais avec toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Comme on ne pouvait pas laisser le navire seul, nous nous sommes séparés en deux groupes, bien sur tout en priant toujours pour le groupe qui est resté à bord.

Alors, très tôt le matin, nous avons pris la route vers la cathédrale. Comme il y avait deux messes, celle de 6 heures et celle de 8 heures, nous avons décidé d’assister à la deuxième messe. Nous étions au rendez vous dès 7h30 mais la première messe est terminée à 9 heures. Ce contretemps nous a donné l’occasion de discuter avec les fidèles qui sont venus eux aussi pour la messe de 8h.

A la fin de la première messe, à mon grand étonnement, j’ai vu l’évêque du lieu,celui qui est venu prêcher pendant notre retraite il y a deux ans de cela. Après avoir salué ses paroissiens, il nous a réservé un accueil chaleureux, en nous souhaitant les bienvenus et, pour montrer sa grande joie, il a accepté de prendre des photos avec nous!

Lors de la deuxième messe, le Père vicaire général nous a aussi réservé un bon accueil en citant: « Voilà pour marquer l’universalité, nous sommes heureux d’accueillir les soldats seychellois parmi nous pour célébrer la fête de Pâques du Seigneur. » L’Eglise était remplie et les fidèles nous ont acclamés.

Ce qui nous a frappé le plus, pendant un partage après la messe, c’était la participation des hommes. Ils étaient aussi nombreux que les femmes et ces dernières portent toutes un foulard sur la tète et celles qui portaient les vêtements dos-nu, un foulard aussi couvre leur dos Félicitation chères paroissiennes, comme cela m’a fait penser au bon vieux temps de chez nous!

La barrière linguistique n’a pas empêché nos soldats de participer avec amour et joie à la messe. Félicitations chers soldats.

Après la messe, nous avons regagné notre navire, le PS Topaz, toujours joyeux d’avoir vécu la fête de Pâques avec nos frères et sœurs Malgaches.

A midi, avant le repas, nous avons prié pour les victimes de l’attentat au Sri Lanka .

 

(Extrait de L’Echos des Iles, Page 6 – 15 mai 2019)

 

 

Show More
Close
Close
X